Vœux de Nouvel An / Le Nonce apostolique félicite le Président Ouattara pour ses actions en faveur de la réconciliation

Abidjan, 05 jan (AIP) – Le Nonce apostolique de Côte d’Ivoire et doyen du corps diplomatique, Son Excellence Mgr Joseph Spiteri, a salué mardi une Côte d’Ivoire “stable et prospère” impulsée par les actions en faveur de la réconciliation en Côte d’ivoire du président Alassane Ouattara.

S’exprimant lors de la cérémonie de présentation de vœux du corps diplomatique, le Nonce apostolique a apprécié la décision du chef de l’Etat, de remettre totalement  et partiellement les peines des 3100 prisonniers de la crise post-électorale de 2010. “Avec votre décision de remise totale et partielle de peines vous avez choisi la miséricorde qui nous permet de voir en profondeur et d’agir en faveur de la fraternité”, a-t-il affirmé, précisant que les ivoiriens, à travers cette décision, pourront se sentir, “dans la même cour familiale”.

Le doyen du corps diplomatique a rappelé que la fonction présidentielle impliquait pour celui qui a la charge, de prendre des décisions drastiques. Et les décisions prises par le président Ouattara, à savoir, la reprise du dialogue politique, l’accélération des procédures judiciaires, le dégel des avoirs, la constitution de la Commission Nationale pour la Réconciliation et l’Indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’ivoire  ( CONARIV )  et la reprise du processus de rapatriement volontaire, permettront à la Côte d’Ivoire “de bâtir l’histoire dans le présent avec perspicacité et ouverture dans le futur”, a-t-il insisté.

Le Nonce apostolique  a par ailleurs, salué la bonne tenue de l’élection présidentielle d’Octobre 2015, qui a vu ‘’ la victoire incontestable  du candidat Alassane Ouattara”, saluant l’implication  des Nations unies, des religieux , des forces de défense et de la société civile , pour la bonne organisation de cette élection.

Dans une Côte d’Ivoire qui se construit, Mgr Spiteri s’est félicité des actes “de bonne  gouvernance du gouvernement ivoirien ” , avec notamment , la création de la haute autorité pour la bonne gouvernance ,  l’institution de l’école obligatoire ,  la construction des grandes infrastructures  qui “améliorent la transparence des activités financières , attirent des investisseurs et réduisent le chômage” pour “un développement économique inclusif pour un bien-être social” .  Il a souhaité que la révision constitutionnelle en perspective  se fasse dans le respect de la dignité de la personne humaine et le respect des droits humains.

(AIP)

nmfa/akn/kam