US $100 millions de l’ONU pour assister des millions de victimes de neuf crises sous financées

Le SG de l'ONU, Ban Ki-moon

Abidjan, 30 jan (AIP) – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a débloqué, vendredi à New York aux Etats-Unis, 100 millions de dollars du Fonds central de l’ONU pour les interventions d’urgence (CERF) en faveur d’opérations humanitaires qui manquent cruellement de fonds dans le cadre de neuf situations d’urgence négligées.

Les financements permettront de fournir une assistance vitale à des millions de personnes chassées de chez elles en Afrique centrale et orientale, aux personnes affectées par les conflits et l’insécurité alimentaire en Libye et au Mali, ainsi qu’aux personnes les plus vulnérables et en proie à la malnutrition en République démocratique populaire de Corée, rapporte un communiqué de l’ONU.

Quelque 64 millions de dollars de cette allocation du CERF permettront aux partenaires humanitaires de répondre aux situations de déplacement en Afrique centrale et orientale causées par les conflits et la violence au Soudan du Sud, au Burundi et en République démocratique du Congo.

Les fonds nécessaires de toute urgence aideront quelque 1,7 millions de réfugiés, personnes déplacées internes et communautés hôtes au Burundi ($13 millions), en Ethiopie ($11 millions), au Kenya ($4 millions), au Soudan ($7 millions), en Tanzanie ($11 millions) et en Ouganda ($18 millions). $28 millions supplémentaires aideront les agences de secours à répondre aux besoins humanitaires de 350 000 personnes affectées par le conflit et l’insécurité alimentaire en Libye ($12 millions) et au Mali ($16 millions). Huit millions de dollars financeront l’assistance humanitaire d’urgence en faveur de plus de 2,2 millions de personnes vulnérables en République démocratique populaire de Corée, dont 1,8 millions d’enfants qui ont besoin d’assistance alimentaire d’urgence.

Le CERF est l’un des mécanismes de financement les plus rapides et efficaces de soutien à une réponse humanitaire rapide. Le Fonds rassemble les contributions de donateurs dans un seul et même fonds afin que cet argent puisse être utilisé sur-le-champ dès le début d’une situation d’urgence, aussi bien lors de situations qui se dégradent rapidement que pendant des crises prolongées pour lesquelles il est difficile de se procurer suffisamment de ressources.

Depuis sa création en 2006, 125 États membres et Observateurs des Nations Unies, donateurs du secteur privé et gouvernements régionaux ont apporté leur soutien au Fonds. À ce jour, le CERF a alloué près de 4,2 milliards de dollars en soutien aux opérations humanitaires dans 94 pays et territoires. (A ce jour, 1 dollar = 600 FCFA)

(AIP)

cmas