Une mission de l’Union africaine relève les forces et faiblesses de la politique ivoirienne des droits de l’homme

Abidjan, 04 oct (AIP) – Une délégation de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples a relevé, mardi, plusieurs points de satisfaction pour « des avancées notables » de la politique du gouvernement en matière des droits de l’homme mais noté des « défis » à relever et fait des recommandations à l’issue d’un séjour de dix jours durant lequel elle a rencontré les autorités, le système des Nations unies, la société civile et visité la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. La délégation conduite par l’honorable Kayitesi Zainabo Sylvie, commissaire en charge de la promotion des droits de l’homme en Côte d’Ivoire et présidente du Groupe de travail sur la peine de mort, les exécutions sommaires, extrajudiciaires ou arbitraires...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.