Un projet pour consolider la paix et la cohésion en milieu scolaire lancé à Abidjan

Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU

Abidjan, 16 déc (AIP) – En vue de consolider la paix et la cohésion en milieu scolaire, l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et l’UNESCO, en partenariat avec l’ONG Mauko éducative et développement (OMED), a procédé au lancement du “projet conjoint d’appui à la sensibilisation sur les attitudes à la culture de la paix”.

Ce projet à impact rapide, d’un coût global de 12 millions de FCFA, sera exécuté dans 32 établissements du district d’Abidjan.

Selon Mme Achaïtou Mindaoudou, Représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU, ce projet vise à promouvoir la pratique des débats contradictoires en milieu scolaire, par la dynamisation des clubs de non-violence. ” Apprendre aux élèves à pratiquer le débat contradictoire, c’est leur apprendre à se parler, à s’écouter et se respecter. C’est donner aux jeunes, les outils pour construire ensemble une  société unie, harmonieuse et soutenir le retour définitif de la paix et de la stabilité en côte d’ivoire”, a-t-elle déclaré en présence du Représentant résident de l’UNESCO, Ido Yao, mardi au lycée municipal 2 d’Attécoubé à Abidjan.

La patrone de l’ONUCI a remis du matériel d’équipement, constitué de 3000 tee-shirts, 150 chaises, deux vidéos projecteurs, deux écrans projecteurs et de trois trophées, au président de l’OMED, Dosso Tiémoko, ainsi que des kits de formation et de sensibilisation aux responsables des 32 établissements ciblés dans la direction régionale de l’Education nationale et de l’Enseignement technique (DRENET).

“L’intime conviction de la ministre est que l’école doit être le lieu où l’enfant s’épanouit, qui lui permet de donner la pleine mesure de tout son talent et cela est possible si chacun fait de la culture de la paix son credo”, a relevé Koné Raoul, chef de cabinet adjoint, représentant la ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, Kandia Camara, qui compte, a-t-il ajouté, sur les différentes parties prenantes à ce projet pour favoriser l’esprit de convivialité. Le lycée moderne d’Abobo a été le lauréat du concours de débat contradictoire, édition 2014, rappelle-t-on.

(AIP)

Ik/kp