Un cultivateur avoue avoir tué son oncle pour épouser sa femme

Bocanda, 12 jan (AIP)- Taki Kouassi, un cultivateur de 60 ans, originaire du village de Yapi Kouamékro situé dans la sous-préfecture de N’Zecrèzéssou (département de Bocanda) a avoué avoir tué par ‘’la parole’’ son oncle Tanoh Kouassi dit John en 2014, afin d’épouser la femme de ce dernier.

« Si je vous dis que je détiens un fétiche ou que je suis passé par une autre personne pour tuer Tanoh, s’est que je vous ment, c’est juste ma parole qui l’a tué, le vœu que j’ai formulé a eu raison de lui », a avoué Taki Kouassi samedi publiquement devant le conseil des sages.

Selon lui, au cours des funérailles de la grand-sœur de Tanoh Kouassi, il a tapoté sur l’épaule de son oncle en lui disant à l’oreille ” il faut mourir toi aussi, je vais prendre ta femme”. Un mois et trois semaines plus tard, ses vœux ont été exhaussés.

John meurt et durant les funérailles Taki Kouassi demande à sa famille d’aller remettre la femme de son oncle à ses parents afin que celle-ci puisse se remarier. Il ravive dès lors les soupçons des siens et ceux d’autres villageois qui s’appuient sur des antécédents pour l’accuser ouvertement. Selon les villageois, Taki kouassi en voulait à son oncle qui lui avait crevé un œil étant enfant. Il lui avait ‘’arraché’’ sa première femme, ont-ils ajouté.

Malgré l’instance de l’assemblée qui a duré plus de huit heures, le présumé assassin est resté sur la logique d’avoir tué son oncle par sa seule parole et non par le biais d’un fétiche. Il a été amendé selon la tradition qui impose des sacrifices rituels notamment l’immolation d’un bœuf. Les sages ont demandé à la famille d’oublier cette affaire afin de préserver la paix et l’entente dans le village, a-t-on appris.

(AIP)

kkc/tad/cmas