Sévère mise en garde du préfet d’Agboville après une semaine de perturbation des cours dans la localité

Le préfet met en garde les grévistes

Agboville, 25 jan (AIP)- Après une semaine de perturbation des cours au secondaire décidé à Agboville, par la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), le préfet du département, Bako Privat, a lancé, une sévère mise en garde contre tout autre action visant à mettre à mal le bon fonctionnement de l’école dans sa circonscription.

” Trop c’est trop, à compter de cet instant, je dis que je ne serai plus prêt à tolérer quoi que ce soit”, a averti le préfet, s’adressant aux enseignants, élèves, parents d’élèves, lors de la rencontre, samedi, avec une délégation de l’éducation conduite par le coordonnateur général de l’inspection générale de l’Education nationale, Ibrahima Kourouma, les élus locaux et la chefferie, et une autre avec la population.

“Si la sensibilisation ne porte pas, j’ordonnerai une réquisition des forces de l’ordre”, a prévenu le M. Bako, exhortant les populations à l’aider à ne pas prendre de “décision-sanction” à l’encontre des “fauteurs de troubles”. Il a surtout précisé que “se sera tant pis pour ceux qui seront pris en train de perturber les cours”.

“Je prends mes responsabilités”, a dit le préfet d’Agboville, qui a invité les élèves a “demeurer sourds aux coups de sifflet intempestifs des semeurs de troubles”, avant de mettre en garde, tous ceux qui s’associent à ce mouvement de grève.

(AIP)

dd/tm