Procès de l’assassinat du Général Robert Guei : le premier prévenu charge le capitaine Séka Séka

une vue de l'entrée du tribunal militaire

Abidjan, 26 jan ( AIP) – L’adjudant Kouadio Kouadio dit Gino, premier prévenu à être appelé à la barre dans l’affaire de l’assassinat du général Robert Guéi,  après le rejet des exceptions et l’ordre de la reprise des débats par le président du tribunal militaire, Tahirou Dembélé, a chargé dans sa déposition le capitaine Séka Séka, ex-chef de la sécurité de l’ex-Première dame Simone Gbagbo, l’accusant d’être l’auteur de l’assassinat de l’ancien président de la transition militaire en Côte d’Ivoire (1999-2000) et son épouse Rose Doudou Guéi.

Lors d’une audience au tribunal militaire, lundi à l’Etat-major à Abidjan-Plateau, adjudant Kouadio Kouadio dit Gino, a relaté que le 19 septembre 2002, en compagnie du colonel Dogbo Blé Bruno et du capitaine Seka Seka, il s’était rendu à la cathédrale pour rechercher le général Guei “complice des assaillants”

” J’ai pris le général et je l’ai emmené à mes patrons. Ils se sont concertés un instant avec le général Guei et j’ai vu le général monter dans un VAB en compagnie du capitaine (Séka Séka). C’est vers 12 h 30 – 13 h que j’ai appris que le général a été tué”, a raconté le prévenu Kouadio Kouadio.

Il a, en outre,précisé qu’à la résidence du général Guéi, le capitaine a tué Rose Guei avec un pistolet. ” Après avoir remis Mme Guei aux patrons, je partais chercher une chaise pour la femme du général qui disait avoir mal au pied et j’ai entendu deux coups de feu. Je reviens sur mes pas et je trouve la dame couchée dans le caniveau. J’ai demandé qui a fait ça, on m’a dit que c’est le fou de Seka Seka”, a ajouté ce sous officier, poursuivi pour “complicité d’assassinat”.

Les débats se poursuivent, mardi avec la comparution d’autres prévenus.

(AIP)
ik/akn/tm