Pris pour un animal, un cultivateur fusillé par un chasseur

Bocanda, 13 jan (AIP) – Un cultivateur, Kra Koffi Eli, 35 ans, à Yapi-Kouamékro, localité située à 35 km de Bocanda (centre, région du N’zi), est décédé lundi des suites de ses blessures, après avoir été fusillé, il y a une semaine par un chasseur qui l’avait pris pour un animal, a appris l’AIP mercredi de source sécuritaire locale.

Les faits remontent au lundi 04 janvier. Ce jour-là, aux environs de 19 heures, Kra Koffi Eli revenait de son champ en compagnie de ses deux chiens. Il aperçoit une lumière de torche devant lui. Pensant avoir affaire à un cycliste,  celui-ci se met sur le côté de la route pour le laisser passer quand subitement un coup de feu retentit. Atteint au bas ventre par des chevrotines, il s’écroule et se met à hurler.

Le chasseur, Badelo Jean Koffi Faustin, qui s’aperçoit qu’il vient de tirer sur un homme, disparait dans l’obscurité. Revenu un peu plus tard à lui, le cultivateur Kra Koffi Eli se traine jusqu’au village, où il est aussitôt recueilli par les villageois. Ceux-ci informent le sous-préfet de la localité de la situation. Ce dernier alerte à son tour la gendarmerie qui se rend sur les lieux pour le constat d’usage, alors que l’auteur reste introuvable.

La victime est ensuite conduite au centre de santé urbain de N’zékrézessou pour subir des soins.

Ce n’est que le 6 janvier, soit deux jours plus tard, que Badelo Jean Koffi Faustin, se disant pris de remords, confie son acte à la chefferie. Interrogé, il affirme avoir aperçu, au moment des faits, “quatre yeux qui brillaient sur la route”. “J’ai donc tiré”, a relaté le chasseur, qui a été aussitôt remis à la gendarmerie, pour être déféré au tribunal de Dimbokro

Kra Koffi Eli est décédé des suites de ses blessures lundi, au centre de santé urbain de N’zékrézessou.

(AIP)

kkc/kkf/akn/tm