Présidence de la FIBB : le candidat Arsène Ade Mensah dévoile son “ambitieux programme”

Arsène Adé Mensah lors du lancement de sa campagne pour la présidence de la FIBB à Pullman à Abidjan

Arsène Adé Mensah lors du lancement de sa campagne pour la présidence de la FIBB à Pullman à Abidjan

Abidjan, 1er Jan (AIP) – Le Candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne de basket-ball (FIBB), Arsène Adé Mensah, a dévoilé son “ambitieux programme” qui, selon lui, fera du basket-ball ivoirien l’un des plus attractifs d’Afrique.

” Mon ambition est de faire du basket ivoirien l’un des plus attractifs en Afrique, en termes de spectacles et de résultats. Il s’agit pour moi de relancer nos équipes nationales en vue de les hisser au pinacle des références africaines”, a déclaré M. Adé Mensah, lors du lancement de sa campagne, jeudi, à l’hôtel Pullman à Abidjan.

L’ex-joueur basketteur, qui a notamment joué durant sa carrière dans des clubs comme l’ASVEL Lyon-Villeurbann (France), PSG Paris (France), Olympiakos (Grèce), mais aussi à l’équipe A de France, est membre du Comité directeur sortant de la FIBB, et président de la section basket-Ball de la Jeunesse Club d’Abidjan (JCA).

Son programme qu’il juge “innovant, réaliste et réalisable”,  repose sur une stratégie  sur ” 5 axes + un”, à savoir “les infrastructures, la promotion, la formation, le développement des centres et développement territorial, le social et enfin le financement”. ” La FIBB sera gérée par une équipe de professionnels qui excellent dans tous les domaines (FIBB by Pro)”, a-t-il promis, affirmant qu’il “rêve grand” pour la balle au panier en Côte d’Ivoire.

Avec à ses côtés président sortant de la FIBB, Touré Aboubakary, et plusieurs grandes figures du basket ivoirien, venus lui apporter leur soutien, Adé Mensah mise également sur son expérience du basket de haut niveau et son carnet d’adresses pour nouer des partenariats gagnants.

Adé Mensah sera face quatre autres candidats déclarés, à savoir Emmanuel Boly Iliahiri Charles, Mathieu Agui Miezan Atchay, Mahama Coulibaly et Hervé Atto Nanguy narcisse.

(AIP)

ik/tm