Présence marquée des malades mentaux à Tafiré

Niakaramandou, 28 déc (AIP)- La ville de Tafiré (nord, région du Hambol), connait, et ce depuis ces trois dernières années, une embellie progressive qui est cependant, contrastée par une présence de malades mentaux, a constaté l’AIP.

“Ce sont parfois nos frères ; et pourvu qu’ils ne soient pas agressifs, il n’y a aucun inconvénient à les voir déambuler dans les rues ou à la gare routière”, a commenté un commerçant à la gare routière de Tafiré, Ouattara Dao, précisant que certains fous ont des parents dans la ville.

Si beaucoup d’habitants de la localité se sont accommodés des fous, d’autres souhaiteraient que les autorités municipales y trouvent une solution. Pour Dame Coulibaly Wassa, vendeuse au marché de Tafiré, la situation mérite réflexion et prise de décision “courageuse et responsable” non seulement de la part des individus supposés être des parents à ces malades mentaux mais aussi et surtout du conseil municipal.

“Il n’est pas aisé de croiser le regard d’un fou à une certaine heure de la nuit ; par ailleurs, je ne me fie jamais au comportement  de ces personnes puisqu’elles demeurent toujours imprévisibles”, s’est-elle préoccupée face à ces malades dont une douzaine a été dénombrée dans la ville.

(AIP)

jbm/kkf/akn/ask