Ouverture du procès de l’ex première ministre de Thaïlande

archives

Abidjan, 15 jan (AIP) – Le procès de l’ex première ministre de la Thaïlande, Yingluck Shinawatra,  accusée de négligence durant son mandat concernant un programme de subvention aux riziculteurs,  s’est  ouvert  vendredi à Bangkok  en Thaïlande. Elle risque dix ans de prison.

Des dizaines de ses partisans, des roses à la main,  ont bravé pour l’occasion l’interdiction de manifester en vigueur depuis le coup d’Etat de mai 2014 qui a renversé son gouvernement, en scandant « nous aimons Yingluck ».

Yingluck avait été mise en examen en février 2015 pour négligence après avoir mis en place pendant son mandat un programme de subvention de riz.

Elle a toujours défendu sa politique de subvention aux riziculteurs, estimant qu’il s’agissait d’une aide nécessaire pour aider les agriculteurs pauvres qui reçoivent historiquement peu d’aide du gouvernement, Toutefois, bien que populaire dans les bastions ruraux des Shinawatra, ce programme s’est révélé économiquement désastreux et a laissé au pays des stocks massifs de riz invendu, note-t-on.

(AIP)

sdaf/kam