Mauvaises conditions de production et de vente du pain : la direction régionale du Commerce de San Pedro sévit

Des pains saisis par des agents de la Direction régionale du commerce de San Pedro

L'employé d'une boulangerie jetant ici à même le sol les pains fraîchement sortis du four

L’employé d’une boulangerie jetant ici à même le sol les pains fraîchement sortis du four

San Pedro, 1er fév (AIP) – Du matériel des boulangeries de la ville de San Pedro a été saisi à la suite d’une opération de contrôle des agents de la direction régionale du Commerce de San Pedro pour mauvaises conditions de fabrication et de vente du pain.

Des balances à peser ont été saisies dans certaines boulangeries tout comme des centaines de baguettes de pain, jeudi et vendredi par trois équipes d’agents de la direction régionale du Commerce de San Pedro, pour non-respect des poids réglementaires arrêtés par la direction de l’alimentation et de la qualité en date du 26 novembre 2003.

Selon la caractéristique requise, la baguette de pain a un poids compris entre 193 et 228 g. De nombreux boulangers de San Pedro présentaient à la pesée des baguettes de pain dont le poids est d’environ 140 g, signale-t-on.

De nombreuses saisies ont également été faites, en raison des mauvaises conditions d’hygiène dans lesquelles les pains sont fabriqués et vendus dans les trois quarts des boulangeries contrôlées, a constaté l’AIP.

En effet, les pains sont fabriqués sans gants portés par des personnes dégoulinantes de sueur, dans des espaces cramoisies et où les pains sortis du four sont jetés à même le sol sur des sacs plastiques noirs, ont dénoncé les contrôleurs.

Des employers manipulant en sueur des pattes de pain les mains nues

Des employés manipulant en sueur des pattes de pain les mains nues

A la place de cadres bien vitrés ou de kiosques appropriés pour la vente du pain, la plupart des boulangeries visitées continuent de donner le pain à des femmes qui vont les chercher dans de grandes cuvettes pour aller les vendre à la sauvette dans les rues, les marchés ou en faisant du porte-à-porte, sans aucune précaution d’hygiène, déplorent les agents de la direction régionale du Commerce.

“On ne peut plus accepter cela. Nous allons proposer au préfet la prise d’arrêté aux fins de fermer certaines boulangeries”, ont déclaré les responsables des directions régionales du Commerce de San Pedro et de la Nawa qui ont supervisé l’opération de contrôle, annonçant également des sanctions pécuniaires contre les fautifs.

Une vendeuse ambulante de pain venue se fournir dans une boulangerie

Une vendeuse ambulante de pain venue se fournir dans une boulangerie

Le ministre du Commerce a pris en juillet 2014 l’arrêté N°037 du 1er juillet 2014 portant “organisation de la distribution et de la vente du pain”, en interdisant la vente ambulante du pain. Mais, en dépit des six mois de transition accordés par l’arrêté tout comme les réunions et tournées d’information de la directrice régionale, de nombreux boulangers de San Pedro ont maintenu les mauvaises pratiques quand ils ne se sont pas auto-érigés en contrôleurs pour rançonner leurs confrères, créant une atmosphère de désordre qui a justifié l’opération.

(AIP)

Jmk/akn/kp