Manifestation à Bouaké : la mairie évoque un déficit de communication

Les autorités municipales en conférence de presse

Bouaké, 14 jan (AIP)- La mairie de Bouaké a évoqué un déficit de communication, suite à la manifestation des commerçantes contre la reconstruction du marché du quartier Ahougnansou.

Le deuxième adjoint au maire, Bamba Hamadou, tout en assurant que les choses sont rentrées dans l’ordre après une rencontre d’échange entre la municipalité et les représentants des commerçants, a relevé que les délégués des commerçants n’avaient pas bien perçu le projet et ne relayaient pas les informations après les différentes rencontres d’échanges. M. Bamba a annoncé que le démarrage du déguerpissement pour la reconstruction de ce marché va avoir lieu jeudi, car, a-t-il ajouté, 60% des commerçants d’Ahougnansou ont déjà souscrit et payé une partie des droits d’acquisition des places dans le nouveau marché qui sera reconstruit.

“Nous ne les mettons pas à la rue, bien au contraire, nous sécurisons leurs activités”, a-t-il signifié, soulignant que pendant la période de reconstruction qui durera six mois, les commerçants seront recasés sur un site provisoire où ils bénéficieront d’une exonération totale de taxes.

Les commerçantes du marché d’Ahougnansou, bénéficiant de l’appui de leurs homologues du marché d’Air-France également en projet, ont manifesté contre les droits d’acquisition des places jugés trop élevés. Les tarifs annoncés varient de 400 000 FCFA à cinq millions de FCFA. Une avance de 80 000 FCFA est exigée sur ces droits et le reste est échelonné sur 12 mois.

(AIP)

Nbf/akn/kp