L’utilisation du gaz butane préconisée à Tabou

Des bouteilles de gaz butane

Tabou, 19 jan (AIP) – Un atelier de consultations des populations locales sur les stratégies pour arrêter la déforestation, organisé par le ministère de l’Environnement et du Développement Durable a abouti à l’adoption de plusieurs résolutions dont l’utilisation du gaz butane afin de lutter efficacement contre ce fléau.

Cet atelier organisé mercredi à la salle des fêtes de la mairie de Tabou en collaboration avec le centre suisse de recherches scientifiques (CSRS ), la Banque Mondiale, la BAD, et le projet REDD+ ( réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts) a permis  aux participants de formuler d’autres recommandations, notamment la surveillance accrue des massifs forestiers, la pratique du planting d’arbres en pleine plantation.

Se réjouissant de la tenue de cet atelier, le préfet du département de Tabou, Yacouba Doumbia a relevé que les nombreuses plantations d’hévéa, de palmier à huile, de cacao, de coprah, implantées dans le département  ont participé pour beaucoup à la diminution du couvert forestier. « Il y a donc nécessité de trouver des solutions durables », a-t-il insisté.
Selon les statistiques du bureau de la société de développement des forêts (SODEFOR) de Tabou, plus de 60% du couvert forestier du département de Tabou a disparu du fait de l’agriculture.
(AIP )
bb/tad/akn/kam