L’ONU accepte de superviser la fin du conflit entre la Colombie et les FARC

photo d'archive

Abidjan, 26 jan (AIP)- L’Organisation des Nations Unies a accepté d’envoyer une mission politique d’un an renouvelable  composée des observateurs non armés pour superviser le cessez-le feu que le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) espèrent signer le 23 mars prochain.

Cette mission est une demande commune du gouvernement colombien et les FARC après trois ans de négociation bilatérale pour mettre fin à un conflit vieux d’un demi-siècle.

La résolution qui prévoit cette mission a été votée à l’unanimité par les ambassadeurs des pays membres de la communauté des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC)  et ce sont d’ailleurs eux qui seront chargés de superviser le cessez-le-feu et le désarmement des guérilleros.

Ils se réuniront à un sommet mercredi à Quito, en Equateur, pour se mettre  d’accord sur la composition de la mission de l’ONU.

(AIP)

sdaf/cmas