L’OMS et l’UNICEF mobilisés contre une épidémie de Fièvre de Lassa au Bénin

Abidjan, 3 fév (AIP) – L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont démarré une riposte contre l’épidémie de Fièvre de Lassa, après l’identification d’un cas à l’Hôpital de zone St Martin de Papané, dans la commune de Tchaourou (département du Borgou-Alibori) au nord-est du Bénin.

A ce jour, il existe 20 cas suspects dont neuf décès, parmi lesquels, un cas confirmé positif a été notifié. Au Nigéria, les autorités dénombrent 168 cas dont 84 décès dans 17 Etats du pays y compris les Etats de Niger et d’Oyo qui sont frontaliers au Bénin, a précisé l’UNICEF dans une déclaration à la presse publiée lundi.

La transmission de la Fièvre de Lassa peut se faire par contact avec les excréments de rongeurs notamment, le rat à multiple mamelles. Le virus se transmet aussi au contact d’une personne infectée via les liquides biologiques : le sang, l’urine, la salive, le sperme, les vomissures, les selles. L’incubation du virus varie de six à 21 jours.

Les premiers signes de symptômes sont : la fièvre, une fatigue générale, la nausée, des vomissements, la diarrhée, des maux de tête et de ventre et le mal de gorge. L’œdème du cou ou du visage et des saignements sont parfois observés. Il existe un traitement efficace contre la Fièvre de Lassa qui permet de soigner les personnes malades, à condition d’être administré rapidement après l’apparition des premiers symptômes, précise-t-on.

(AIP)

akn/kam