Les lycées de Divo paralysés suite à la mort d’enseignants

Divo, 18 janv (AIP) – Les lycées 1 et 2 de Divo situés sur le même site sont paralysés depuis lundi, suite à un mouvement de grève initié conjointement par les élèves et les enseignants pour manifester leur crainte et leur colère après la mort d’un  enseignant, samedi, portant le nombre des disparus à sept depuis la rentrée scolaire.

Plusieurs syndicats et associations d’enseignants soutenus par les élèves ont envahi les locaux de la préfecture afin de saisir le représentant du Chef de l’Etat de ce qu’ils vivent dans ces établissements et souhaiter que des solutions soient trouvées pour apaiser tous les acteurs de l’école.

« Chaque fois que nous allons à la veillée de nos camarades décédés des élèves tombent en transe et révèlent que l’escalade va se poursuivre. La dernière qui a fait des révélations a affirmé que l’apothéose c’est pour bientôt », a affirmé un professeur et responsable syndical, Assanti Koffi.

Le préfet de la région du Lôh-Djiboua, préfet du département de Divo, Joseph Kpan Droh a apaisé les enseignants et leur a demandé, au-délà de toutes croyances, de prendre à cœur leur santé notamment leur hygiène de vie. Il leur a par ailleurs demandé de se joindre à l’administration des lycées pour réussir les séances de prières œcuméniques prévues pour conjurer le mauvais sort au lycée.

(AIP)

gso/akn/kam