Côte d’Ivoire/Les groupes rebelles et les dissidents vivants à l’étranger accusés d’être responsables des violences en Ethiopie

Abidjan,  09 oct (AIP)- L’ambassadrice de l’Ethiopie en Côte d’Ivoire, Dr Kassa Yeshimebrat Mersha, accuse les groupes rebelles et les dissidents vivant à l’étranger d’être responsable des violences survenu dans son pays, dimanche, à l’occasion de la célébration du “Jour de grâce Oromo” appelée « Irreechaa », qui ont fait 55 morts et 102 blessés. Selon Mme Yeshimebrat Mersha, qui s’exprimait vendredi à Abidjan lors d’une conférence de presse, “les pertes en vie humaine occasionnées lors de ces incidents sont dues à la bousculade et non aux mesures prises par les forces de sécurité”, accusées par l’opposition sur certains médias sociaux et organes de presse internationaux d’avoir ouvert le feu sur la foule. Elle...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.