Les décisions du bureau politique du RDR expliquées à San Pedro

Gilbert Koné Kafana entouré des militants RDR San-Pedro

Abidjan, 21 déc (AIP) – Le Secrétaire général adjoint du Rassemblement des républicains (RDR) chargé de l’organisation, de l’administration et du patrimoine du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) a expliqué les décisions de la dernière réunion du Bureau politique, lors d’un échange avec une délégation du parti à San Pedro, a rapporté le service de communication de la mairie de Yopougon à l’AIP.

Gilbert Koné Kafana a indiqué à la délégation de San Pedro, conduite par le secrétaire départemental, Bamba Brahima, que le Bureau politique a donné mandat, lors de sa réunion du 15 décembre, à la direction du parti d’engager un dialogue constructif avec l’ensemble des partis membres du RHDP et l’ensemble des ivoiriens qui partagent la philosophie politique de Félix Houphouët-Boigny, en vue de réaliser, dans le respect de l’identité de chacun, ce pacte républicain de la Côte d’Ivoire nouvelle qu’est le parti unifié.

En route pour Tabou où il devait parrainer la cérémonie d’inauguration d’infrastructures socioéconomiques, Gilbert Koné a expliqué les enjeux du parti unifié. Il s’agit, a-t-il relevé, de garantir à la Côte d’Ivoire un climat de paix et de stabilité pour son développement. “Nous voulons une Côte d’Ivoire nouvelle, un ivoirien nouveau, nous voulons un changement pour que la Côte d’Ivoire redevienne ce qu’elle était”, a affirmé M. Kafana pour qui le parti unifié n’est pas synonyme de sacrifice du combat mené.

Il a rassuré ses interlocuteurs sur la volonté du RDR de réécrire avec les autres partis du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) la nouvelle page de l’histoire du pays.

Par ailleurs, abordant les questions sociales, notamment le problème de l’emploi soulevé par plusieurs intervenants, Gilbert Kafana a indiqué que les choses avancent. Mais, a-t-il dit, les efforts faits sont peu visibles en raison de la forte demande. “C’est une préoccupation pour nous tous. Nous avons le devoir de changer de vitesse dans ce domaine. Même si les choses ne sont pas assez simples et cela, il faut le dire, avec votre concours parce qu’il faut votre engagement personnel”, a-t-il ajouté.

(AIP)

Ik/kp