Les commerçants de Bouaké invités à souscrire au projet de reconstruction du marché d’Ahougnansou

Une vue de la rencontre du préfet avec les commerçants, la municipalité et les forces de l'ordre

Bouaké, 14 jan (AIP) – Le préfet de la région de Gbêkê, préfet du département de Bouaké, Aka Konin, a invité jeudi les commerçants à éviter les manifestations de rue et à souscrire au projet de reconstruction du petit marché du quartier Ahougnansou initié par la mairie, dans l’optique du développement de la ville.

Le préfet de région a lancé cet appel lors de la rencontre d’échanges avec les autorités municipales, les commerçants et les forces de l’ordre qu’il a convoqués, suite à la manifestation de contestation du projet qui a eu lieu, mercredi, et ayant occasionné le report de l’opération de déguerpissement du site qui devrait démarrer ce jeudi.

Il a conseillé aux commerçants de «mettre balle à terre», de ne pas céder aux rumeurs et de laisser le projet se dérouler. Ce, pendant qu’ils poursuivent les discussions dans le cadre de la plate-forme de concertation mise en place par la mairie, pour trouver les formules qui arrangeraient les différentes parties sur les coûts d’acquisition des espaces et magasins.

Les commerçants, comme leur porte-parole, Cissé Drissa, affirment ne pas être contre le projet mais contre les coûts d’acquisition des espaces et magasins qui varient de 400.000 FCFA à cinq millions FCFA qu’ils jugent trop élevés. Le petit marché d’Ahougnansou sera construit dans le système Buld oparate transfer (BOT) par un opérateur qui procédera à l’exploitation de l’infrastructure durant le temps nécessaire à l’amortissement de son capital investi.

le site du marché d'Ahougnansou à droite de voie

le site du marché d’Ahougnansou à droite de la voie

(AIP)

nbf/akn/cmas