L’endurance des femmes sur les chantiers de construction saluée

Ferkessédougou, 16 déc (AIP)- Les femmes ont de l’endurance dans des travaux de construction bâtiment, a fait remarquer un membre de la chambre des métiers de Ferkessédougou, mercredi, sur le chantier de la construction de la clôture du lycée moderne de la localité, où des  femmes constituent la main d’œuvre dominante, depuis quelques jours.

“Sur le chantier de la  construction, nous ne faisons pas de différence entre les hommes et les femmes, mais ces femmes sont  dévouées. Les hommes ont des muscles mais les femmes ont de l’endurance”, a indiqué le chef de personnel sur le chantier de la construction de la clôture du lycée de Ferké, M. Yeo Douyeri, parlant des  femmes qui travaillent  en qualité de manœuvres  sur le chantier.

“Ce sont 220 femmes qui sont venues volontairement participer aux travaux depuis dimanche, et que nous  avons réparties en équipes de 20 à 25 personnes  par groupe, travaillant alternativement par journée afin de permettre à chacune d’elle  d’avoir du travail”, a fait savoir le président de la chambre des métiers de Ferkessédougou, M. Coulibaly Zakarya, structure à laquelle a été confié  le  chantier ,en vue de permettre l’emploi de la main d’œuvre locale.

Employées à la maçonnerie, au béton, au ramassage et au transport de l’eau, etc., ces femmes satisfont à 100% par la qualité de leur travail, ont indiqué les responsables de la chambre des métiers. Elles travaillent de 07 h à 16h avec une pause à midi, le lendemain, une autre équipe assure la relève, et ainsi de suite, explique-t-on. La construction de la clôture du lycée moderne de Ferkessédougou a été confiée à la chambre des métiers sous la supervision du bureau national d’étude technique et de développement (BNETD), en novembre avec un délai d’exécution de cinq mois.

(AIP)

ti/kkf/