Le Soudan et Bahreïn rompent leurs relations diplomatiques avec l’Iran

Abidjan, 04 jan (AIP) – Le Soudan et Bahreïn ont rompu lundi, leurs relations diplomatiques avec l’Iran, suite aux manifestations engendrées par l’exécution un important chef religieux chiite par l’Arabie saoudite, Ryad ayant déjà rompu ses relations avec Téhéran.

Le ministère des Affaires étrangères soudanais, Ibrahim Ahmed Ghandour, a annoncé cette décision dans un communiqué, en précisant que cette décision fait suite à l’attaque brutale de l’ambassade du royaume d’Arabie saoudite à Téhéran et de son consulat à Machhad qui constitue selon lui un abus flagrant des lois internationales.

Bahreïn a également annoncé lundi avoir rompu ses relations diplomatiques avec Téhéran tandis que les Emirats arabes unis ont rappelé leur ambassadeur en Iran et réduit leurs liens avec la république islamique.

Le Soudan entretenait de bons rapports avec l’Iran jusqu’en septembre 2014 quand Khartoum a ordonné la fermeture de tous les centres culturels iraniens du pays. Les autorités de ce pays majoritairement sunnite se sont par ailleurs rapprochées en mars 2015 des pays sunnites du Golfe en rejoignant la coalition menée par l’Arabie saoudite qui combat les rebelles chiites Houthis au Yémen.

(AIP)

kam