« Le proviseur du lycée de Divo ne peut être sanctionné sans raison » ( Ministère)

Divo, 26 jan (AIP) – Le proviseur du Lycée 1 de Divo ne sera pas muté encore moins sanctionné sans des faits avérés, a affirmé lundi l’inspecteur général, coordonnateur général de l’éducation nationale, Ibrahima Kourouma.

Présent à Divo sur instruction du ministre pour présenter la compassion de l’Etat devant la vague de décès enregistrée au Lycée moderne, M. Kourouma a relevé que contrairement à une idée qui s’est rapidement propagée dans l’établissement, rien n’indique que c’est un individu qui est à la base des différentes morts.

« Ce n’est pas parce que il y a des décès que cela veut dire c’est le proviseur qui en est le responsable. Ce n’est pas parce qu’il est accusé par les élèves qu’il sera sanctionné.  Que le personnel comprenne que ce qui nous intéresse ce sont les faits », a affirmé Ibrahima Kourouma.

Interrogés, plusieurs enseignants ont affirmé être contre le retour du proviseur Otamlan, accusé d’avoir pris à la légère les demandes de prières pour éloigner le malheur du lycée. D’autres voix ont indiqué que le proviseur paie pour sa rigueur avec ses collaborateurs et il est surtout soupçonné d’avoir influencé la mutation de plusieurs syndicalistes dans le but de s’assurer des années académiques sans grèves.

(AIP)

gso/akn/cmas