Le projet PSSBC de la Croix Rouge a permis une amélioration de la santé mère-enfant à Bondoukou

Le projet PSSBC de la Croix Rouge

Bondoukou, 15 déc (AIP)- Le projet « Premiers secours et santé à base communautaire » (PSSBC) mis en œuvre dans le département Bondoukou par le comité local de la Croix rouge a permis, entre autres une amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, selon le bilan d’activités 2013-2015 présenté, ce mardi.

Selon un encadreur, Mme Dotien Béatrice le projet a permis durant ces trois ans de diminuer certaines maladies telles que la diarrhée et le paludisme, de contribuer à la construction et à la réhabilitation de latrines scolaires, de fabriquer 653 dalles,  d’améliorer davantage la santé de la mère et de l’enfant, de diminuer le nombre d’accouchements à domicile, de réaliser  un taux de 90% de fréquentation des hôpitaux et de sauver des vies ou d’améliorer l’état des victimes.

L’objectif du PSSBC, qui bénéficie de l’appui technique et financier de la Croix Rouge Finlandaise, est de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité engendrées par les problèmes de santé publique et les catastrophes, de renforcer les capacités et d’apporter un mieux-être aux communautés villageoises.

Il s’est articulé autour d’activités de sensibilisation sur la santé de la mère et de l’enfant, de l’eau, hygiène et assainissement ainsi que des premiers secours dans six localités du département de Bondoukou, à savoir Yerèkaye, Kiendiwalogo, Motiamo, Welekehi, Abema et Gbokoré.

Mme Dotien a souligné que la poursuite de ces actions permettra d’atteindre un meilleur résultat pour le bien-être des populations, exhortant les autorités locales à accompagner la Croix Rouge dans la mise en œuvre de la deuxième phase du projet dans huit autres villages du district sanitaire de Bondoukou.

Des diplômes de participation  ont été à 75 volontaires communautaires ainsi que du matériel d’assainissement au plus beau village et des vélos aux meilleurs volontaires communautaires.

Le secrétaire général 1 de la préfecture de Bondoukou, Mme Kouamé Kalidja et le représentant du directeur régional de la santé ont salué la Croix Rouge pour le travail abattu, réaffirmant leur volonté de continuer de la soutenir dans la mise en œuvre de la deuxième phase du projet.

(AIP)

ns/ask