Le Prince Ali annonce ses promesses en faveur de l’Afrique, s’il est élu président de la FIFA

Le Prince Ali

Abidjan, 29 jan (AIP) – Le Prince Ali Al Hussein, candidat à la présidence de la FIFA (Fédération internationale de football association), assure que s’il est élu à la tête de l’instance dirigeante du football mondial, il entend poursuivre une approche adaptée au football africain.

« J’évaluerai les besoins de chacune des nations du continent ; des fonds alloués aux frais de déplacement, aux normes d’entraînement et à l’assistance médicale, afin de les aider en conséquence. Il n’y aura plus d’approche uniforme. Les besoins des différentes nations africaines sont aussi divers que le territoire lui-même », a-t-il déclaré dans un article d’opinion intitulé « Mon objectif pour l’Afrique ».

Selon African Media Agency (AMA) qui donne l’information, le Prince Ali souligne que par le passé, la FIFA aurait pu en faire d’avantage pour l’Afrique.

« Je continuerai à soutenir le bon travail qu’a effectué la FIFA au niveau matériel, par exemple en investissant dans des stades, des terrains artificiels et des infrastructures à travers le continent. Mais je veillerai également à ce que les logiciels concernant les règles, les pratiques et l’éthique répondent aux normes les plus strictes », a promis le candidat.

Prince Ali a mentionné les obstacles que la durée des déplacements et les calendriers d’entraînement européens représentent pour les équipes africaines et il s’est engagé à y apporter des changements.  Il évoque ses liens personnels avec l’Afrique et propose des moyens spécifiques pour développer une nouvelle génération de talents africains.

« Je compte augmenter le programme d’aide financière de 250 000 dollars à un million de dollars par an et introduire des bureaux de développement régional de la FIFA. Leur gestion sera confiée à des professionnels employés par la FIFA, qui seront en mesure de voyager et de visiter les associations nationales, pour évaluer leurs besoins en matière de développement, pour les aider à présenter leurs demandes de financement, pour les soutenir dans la réalisation des projets de développement et pour simplifier le processus de demande de fonds de développement. »

(AIP)

cmas