Le président de la CNELCI exhorte ses membres à la mobilisation

La coordination nationale des enseignants libres de Côte d’Ivoire (CNELCI)

Bouaké, 20 déc (AIP)- Le président de la coordination nationale des enseignants libres de Côte d’Ivoire (CNELCI), ex-coordination des enseignants volontaires de Côte d’Ivoire, Dao Issa, a exhorté, samedi, à Bouaké, les membres de ce syndicat à rester mobilisés pour les prochains défis.

«Nous avons beaucoup d’acquis, maintenant il y a des défis à relever. Ce qui compte, c’est de rester mobilisés et à l’écoute du bureau exécutif national», a lancé M. Dao, lors d’une assemblée générale extraordinaire qu’il avait convoquée pour informer les militants du changement de nom de leur syndicat.

La CNELCI entend relever le défi du reclassement des enseignants du secondaire qui ont tous été recrutés en tant que professeurs de collège quel que soit leur diplôme alors que certains méritent, selon lui, le statut de professeur de lycée. M. Dao veut également lutter pour le paiement de 17 mois qui n’avaient pas été pris en compte dans leur traitement salarial sur la période 2011-2012. Il compte aussi œuvrer pour l’ouverture du concours professionnel d’instituteur ordinaire à l’intention de leurs camarades instituteurs adjoints.

Le changement de dénomination de leur mouvement se justifie par le fait que la coordination des enseignants volontaires relevait d’une « situation informelle », selon le président de la coordination nationale des enseignants libres de Côte d’Ivoire. La CNELCI regroupe des enseignants du primaire, du secondaire général, technique et professionnel.

(AIP)

nbf/ask