Le préfet demande aux chefs traditionnels de Dimbokro d’avoir un comportement digne dans leurs villages

Dimbokro, 20 jan (AIP) – Le préfet de la région du N’Zi et du département de Dimbokro, Dr N’Guessan Obouo Jacques qui recevait, mercredi, les vœux du nouvel an de ses administrés, a conseillé, dans son adresse aux chefs traditionnels, d’avoir un comportement digne dans leurs villages.

« La Côte d’Ivoire qui vous fait confiance a créé pour vous un statut et mis en place pour vous un siège, la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire… Avec votre nouveau statut, vous n’êtes plus de simples auxiliaires de l’Administration, je vous demande d’avoir donc un comportement digne dans vos villages, dans vos communautés », a recommandé le préfet hors grade aux têtes couronnées tout en se félicitant de la cohésion qui règne en leur sein.

Au nom des chefs traditionnels, Nanan N’Guessan Bégbin s’adressant au préfet n’a pas occulté la question des conflits.

« L’année nouvelle se révèle à nous comme étant l’année des défis nouveaux… Mais les enjeux sont multiples et multiformes notamment les conflits récurrents agriculteurs-éleveurs, agriculteurs-agriculteurs, éleveurs-éleveurs, entre les habitants d’un même village, entre des paysans de villages voisins pour se généraliser en conflits inter villageois, inter villages. Tous ces problèmes… nous interpellent. L’essentiel, cependant, pour nous, c’est de les résoudre de façon prompte et définitive », a promis Nanan N’Guessan Bégbin.

« La loi 2014-428 du 14 juillet 2014 portant statut des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire et créant la Chambre des Rois et Chefs traditionnels nous établit dans la logique de collaboration responsable », a rassuré le chef.

(AIP)

zgrp/akn/kam