Le nouveau ministre Ramata Ly-Bakayoko est « la chance » pour l’Enseignement supérieur ivoirien (Gnamien Konan)

"La chance" pour résoudre les problèmes de l'enseignement supérieur a pris fonction

Abidjan, 18 jan (AIP) – Le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est « la chance » pour trouver les solutions aux problèmes qui minent les universités et grandes écoles ivoiriennes, a traduit lundi le ministre Gnamien Konan, lors de la cérémonie marquant la passation de charge entre lui-même et son successeur, Pr Ramata Ly-Bakayoko, en présence du secrétaire général adjoint de la Présidence, Dah Charlemagne.

Le ministre sortant, Gnamien Konan, nommé à l’Habitat et au Logement social, a remis les charges du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à celle qui en a désormais la responsabilité. Après avoir félicité Mme Ramata, il a fait le diagnostic du système d’enseignement supérieur et de recherche, dont le nouveau ministre est parfaitement informée vue sa riche expérience professionnelle en tant que vice-présidente de l’université de Cocody pendant 14 années.

« Vous m’avez publiquement dit que je suis une chance pour l’enseignement supérieur. Je dis que vous êtes LA chance pour l’Enseignement supérieur », lui a renvoyé Gnamien Konan, s’appuyant sur son prestigieux curriculum-vitae, l’assurant de son soutien et de sa disponibilité.

Pour sa part, Mme Bakayoko-Ly Ramata a rendu un hommage à son prédécesseur pour les importantes réformes engagées et égrené quelques pans de ses futurs chantiers, citant notamment, la poursuite et l’achèvement de la réhabilitation des universités et grandes écoles publiques, le renforcement de l’autonomie des universités, grandes écoles publiques et centres de recherche, l’assurance qualité de la formation ou encore la valorisation des résultats de la recherche.

Elle a également promis de privilégier le dialogue et la concertation avec tous les acteurs et partenaires de l’université pour trouver les solutions aux problèmes sociaux dont le logement des étudiants et la restauration sur les campus. Mme Bakayoko-Ly a enfin pris l’engagement de mériter la confiance du chef de l’État par le développement d’un enseignement supérieur et d’une recherche de qualité, en vue de contribuer à l’émergence de la côte d’ivoire à l’horizon 2020.

(AIP)

aaa/akn/tm