Le MIRAH supervise la lutte contre la mouche tsé-tsé à Niakara

Niakara, 25 déc (AIP) – Les activités des Comités villageois de lutte (CVL) contre la mouché tsé tsé vecteur du trypanosomiase ou maladie du sommeil qui sévit dans la région sont supervisées par la direction départementale du ministère des ressources animales et halieutiques (MIRAH) de Niakara (région du Hambol) depuis la mi-décembre, a appris l’AIP lors d’un entretien mercredi à Niakara.

” Dans l’appui à la réduction de la prévalence de la trypanosome animale, le MIRAH suit, encadre et redynamise les activités des CVL . Ce qui se traduit par la pose, l’imprègnation et l’entretien des pièges à tsé-tsé”, a-t-il indiqué, précisant que 15 villages sont concernés par cet appui dans le département de Niakara.

Le directeur local du MIRAH, Timothée Dibo Sahin, a relevé que cette lutte qui s’inscrit dans le cadre d’un projet dit ” de relance de la culture attelée” (PRCA),initié par l’INTERCOTON avec l’appui de l’Union Européenne, vise donc à protéger les animaux des cotonculteurs notamment le cheptel bovin des zones infestées par ces parasites.

Depuis la mi-décembre, des agents du MIRAH de Niakara et de Tortiya surpervisent les activités mises en place grâce à l’action conjointe des compagnies cotonnières et l’ANADER.

(AIP)

jbm/ik