Le ministre Sangafowa Coulibaly se réjouit des résultats encourageants dans le secteur agricole

Le ministre Sangafowa Coulibaly et son cabinet

Abidjan,  29 jan (AIP) – Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, se réjouit des résultats encourageants enregistrés dans le secteur agricole sous le premier mandat du Président Alassane Ouattara (2011-2015), et engage tous les acteurs du secteur à poursuivre sur cette lancée.

Le ministre est revenu sur quelques chiffres qui corroborent cette percée, dans son allocution vendredi lors de la traditionnelle cérémonie d’échanges des vœux du nouvel an avec l’administration agricole, les structures privées, les organisations professionnelles, les partenaires techniques et financiers du secteur agricole, doublée de distinctions à des acteurs majeurs dont le ministre Jean-Louis Billon.

Les Commandeurs dans l'Ordre du Mérite agricole

Les Commandeurs dans l’Ordre du Mérite agricole

« En résumé, avec des investissements en cours de 1294 milliards FCFA soit 63% des ressources attendues du Programme national d’investissement agricole (PNIA), on note une croissance de 31% des cultures de rente et une croissance de 47% des cultures vivrières par rapport à leur niveau d’avant la mise en œuvre du PNIA », a indiqué le ministre.

En outre, les revenus agricoles annuels de l’ensemble des producteurs sont passés de 3368 milliards FCFA en 2012 à 5653 milliards en 2015, soit une hausse de 68%. « Avec une production totale annuelle record de près de 24 millions de tonnes (culture de rente et vivrières, ndlr), soit plus d’un million de tonnes par tête d’habitant, notre pays est sans conteste une puissance agricole », a fait observer le chef d’orchestre dudit secteur.

Ainsi, dans la droite ligne du défi « de faire en sorte que plus jamais le secteur ne régresse », le ministre de l’Agriculture et du Développement rural estime crucial d’abord de réunir les conditions pour que l’investissement ne faiblisse pas. Notamment l’investissement public qui est passé cette année à 5,13% du budget contre 2,5% en 2012.

« Ensuite, il nous faudra nous attaquer résolument à la transformation de la structure de notre économie agricole en la faisant passer d’une économie agricole de subsistance basée sur le volume, à une économie agricole à forte valeur ajoutée tournée vers le marché », se fixe le patron de l’agriculture ivoirienne, justifiant ainsi l’objet de la Loi d’orientation agricole adoptée le 20 juillet 2015.

En termes de perspectives pour 2016, le ministre a relevé au sujet du Foncier rural, la délimitation complète des terroirs des villages, en relation avec l’Union européenne et le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité; la mise en place d’une Agence dédiée à la mise en œuvre de la Loi sur le foncier;  la mise en place des interprofessions dans les filières qui n’en disposent pas. Au titre de la coopération internationale, Abidjan abritera du 02 au 08 avril, la 29ème Conférence régionale de la FAO.

Auparavant, au nom du cabinet et du personnel du ministère, la cheffe du cabinet, Mme M’Bayia Mireille, a souhaité les meilleurs vœux au premier responsable dudit département et réaffirmé leur engagement à œuvrer à ses côtés pour la réussite de la mission qui lui est assignée par le Président Alassane Ouattara et le Premier ministre Daniel Kablan Duncan.

(AIP)

cmas