Le lait maternel ne peut être égalé (DC PNN)

photo d'archive

Dabou, 10 déc (AIP) – La directrice de coordination du Programme national de nutrition (DC PNN), Dr N’Goran Yoboué Patricia, a confié mercredi à Dabou, lors d’un atelier de formation des acteurs des médias sur la nutrition, que le lait maternel ne peut être égalé par les autres produits artificiels ou à base de lait de vache.

“On ne pourra jamais égaler le lait maternel (…) Ce que vous cherchez dans les fruits, dans la viande, l’eau, tout est dedans”, a affirmé la directrice du PNN qui avait à ses côtés la responsable de la nutrition au bureau de l’UNICEF à Abidjan, Anne Sophie Ledain. Elle a ajouté que c’est le seul aliment complet pour l’enfant, de la naissance jusqu’à six mois.

Au plan national, un enfant sur trois souffre de retard de croissance quand 75% des mômes de moins de cinq ans sont anémiés, relève-t-on.

Estimant que le lait maternel est une “cellule vivante” qui contient des anticorps transmis à l’enfant lors de la tétée pour le prémunir d’une quelconque agression, Dr N’Goran a conclu qu’une mère qui a “la juste information” ne peut opter pour du lait de vache, sauf dans de rares cas.

Cet atelier de formation des journalistes qui s’achève vendredi, sous la thématique “Investir dans la nutrition, c’est un devoir”, a pour objectifs d’éclairer la lanterne des hommes et femmes de médias sur la malnutrition marquée par les problèmes de dénutrition et de surnutrition, ainsi que d’accompagner les efforts accomplis dans le domaine.

(AIP)

kkp/kp