Le Forum africain des médias proclame des droits des journalistes africains (Déclaration de Marrakech)

Le Forum africain des médias à Marrakech au Maroc

Marrakech (Maroc), 20 dec (AIP) – Les participants au Forum des médias sur le continent africain, organisé de jeudi à samedi à Marrakech au Maroc, s’est achevé par une Déclaration qui rappelle, entre autres, le droit des peuples africains à l’information qui implique la garantie du droit des journalistes d’accéder aux sources de l’information, et la réglementation de l’accès à l’information.

La Déclaration de Marrakech estime que l’avenir du continent africain de façon générale, sa sécurité, son essor et son progrès dépendent de l’émergence d’institutions médiatiques fortes, libres et indépendantes. De ce fait, le Forum appelle à l’élargissement de la coopération mutuelle entre les Etats africains dans le domaine des médias et de la presse.

« Nous prenons acte de la persistance des stéréotypes négatifs sur l’Afrique dans les médias africains et internationaux, au mépris de la déontologie de la profession et n rupture totale avec l’image réelle, tout en affirmant que la lutte contre ces stéréotypes dépend de la conjugaison des efforts des femmes et hommes parmi les représentants des médias africains », poursuit le texte.

Le Forum constate, par ailleurs, la faible représentativité de la femme dans le paysage médiatique africain surtout au niveau de la prise des décisions, et appelle à cet égard à lui rendre justice.

La Déclaration de Marrakech insiste, entre autres, sur le rôle des médias dans la lutte contre toutes les formes de violence, de discrimination raciale et de terrorisme, ainsi que dans la lutte contre toutes les formes de crimes contre l’humanité.

Le Forum des médias sur le continent africain a réuni de jeudi à samedi à l’hôtel Les jardins de l’Agdal, à Marrakech, plus de 700 participants issus de 40 pays. Cette activité qui a porté sur le thème “Image du continent africain et opportunités d’investissement” a té organisé par le gouvernement marocain, en collaboration avec l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

(AIP)

cmas