Le directeur exécutif de l’ICCO rend visite au porte-parole des pays producteurs de cacao à Londres

Dr Jean Marc Anga et M. Aly touré

Abidjan, 30 jan (AIP) – Dans le cadre de la mise en œuvre de la décision de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO) prise en septembre en vue de sa délocalisation effective de Londres (Grande-Bretagne) à Abidjan, le directeur exécutif, Dr Jean Marc Anga, a effectué une visite de travail auprès de M. Aly Touré, représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des organisations internationales des produits de base à Londres et porte-parole des pays producteurs de cacao.

Au cours de la rencontre tenue jeudi, les deux personnalités ont passé en revue les différentes composantes pour la mise en œuvre pratique de cette décision, rapporte un communiqué publié samedi par le porte-parole des organisations.

Dr Anga a exprimé la profonde gratitude de l’ICCO au Gouvernement ivoirien pour les efforts financiers considérables ainsi que les facilités accordées à lui-même et à ses collaborateurs dans les activités liées au processus de délocalisation. Il a chargé Aly Touré de bien vouloir transmettre la sincère gratitude de l’ICCO au Gouvernement Ivoirien, avec à sa tête le Premier ministre Daniel Kablan Duncan travaillant sous la haute autorité du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

En retour, M. Touré a réaffirmé au premier responsable de l’ICCO, l’engagement ferme et la détermination du Gouvernement ivoirien et du Président de la République à tout mettre en œuvre pour que la délocalisation ainsi que le fonctionnement de l’Organisation à Abidjan se fassent dans les meilleures conditions possibles, pour consolider le leadership de la Côte d’Ivoire dans l’économie cacaoyère mondiale.

La tenue de la 2ème réunion du comité paritaire ICCO/ Côte d’Ivoire qui a été mis sur pied pour la mise en œuvre de la délocalisation et co-présidé par le ministre Jean Louis Billon et le directeur exécutif de l’ICCO, a également fait l’objet d’échanges entre les deux personnalités. Cette rencontre, prévue en février à Abidjan, permettra, entre autres, de faire le point d’avancement des préparatifs concernant la délocalisation, notamment la réhabilitation du siège attribué à l’ICCO à Abidjan.

(AIP)

cmas