Le député de N’Douci décline son implication dans l’arrestation des meneurs des manifestations contre la pénurie d’eau

des populations à la recherche d'eau (ph archives)

N’Douci, 24 jan 16 (AIP) – Le député de N’douci- Gbolouville, Kouamé N’Guessan, décline son implication dans l’arrestation, vendredi, par la police de Tiassalé des présumés meneurs des manifestations contre la pénurie d’eau, à savoir Tano N’Guessan Barthélémy, professeur, Dimi Onokpo Thérèse et Koné Boly Hortense, qui ont été libérés samedi.

Le député a déclaré, dimanche, qu’il a été certes victime d’actes de vandalisme de la part des manifestants, mais n’a pas porté plainte comme rapporté par la rumeur. Il dit avoir plutôt “tout mis en œuvre pour obtenir leur libération au nom de l’apaisement”.

Il a demandé aux enseignants et élèves représentés par le président du Conseil scolaire,  Eba Charles,  de reprendre le chemin de l’école, exhortant particulièrement les enseignants à sensibiliser les élèves afin qu’ils restent en classes.

« Le problème de l’eau est en voie de résolution », a-t-il assuré.

Le maire de Tiassalé,  Sylla Souhalio, a pour sa part rassuré la population en leur affirmant que les autorités ont connaissance de ce problème et que des efforts sont consentis pour régler définitivement la question de l’eau à N’Douci et à Tiassalé.

Une vague de manifestation des habitants de N’Douci pour protester contre les coupures fréquentes d’eau potable a secoué la ville durant trois jours, rappelle-t-on.

(AIP)

kd/akn/tad/tm