Le changement climatique augmente le risque des maladies à transmission vectorielle au Maroc

Side Event sur les conséquences du changement climatique sur la santé, le 09 nov 2016

Envoyé spécial: Kouassi Assouman Marrakech, 09 nov (AIP)- Les conséquences du changement climatique sur la santé au Maroc, en particulier sur les maladies à transmission vectorielle issues de la hausse des températures, étaient au programme d’un side-event qui s’est tenu, mercredi, au Pavillon Maroc de la COP22. A cette occasion, le Ministre de la Santé, M. El Houssaine Louardi, a affirmé dans une déclaration lue au public lors de l’ouverture de cette discussion que les maladies à transmission vectorielle au même titre que les maladies liées à la pollution aérienne faisaient partie des pires manifestations des conséquences du changement climatique sur la santé au Maroc. Louardi a souligné la pertinence de l’inscription des implications sanitaires du changement climatique...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.