Le Burkina Faso entame un deuil national de trois jours après l’attaque djihadiste

Abidjan, 17 jan (AIP) – Le Burkina Faso a entamé dimanche un deuil national de trois jours, au lendemain de la première attaque djihadiste revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) au cœur de Ouagadougou.

L’attentat terroriste, qui a visé un hôtel de la ville, a fait 28 morts, dont de nombreux étrangers.

Dans un message télévisé, adressé à la nation depuis la chaîne nationale, le Chef de l’Etat, Roch Marc Christain Kaboré, a demandé à la population de respecter les nouvelles restrictions imposées par les mesures de sécurité. Il a souhaité que le Burkina Faso reste uni dans le combat contre le terrorisme, appelant le peuple au “courage” et à la “vigilance”.

(AIP)

kam