La technique de conservation du manioc frais pendant des semaines présentée à Man

Chercheurs, autorités et acteurs de la filière manioc posant à la fin de l'atelier de restitution

Man, 18 jan (AIP) – La technique de conservation du manioc frais pendant six semaines a été présentée au cours de l’atelier de restitution du projet “Valorisation de la racine du manioc en Côte d’Ivoire” de l’UFR des sciences et technologies alimentaires de l’université Nangui Abrogoua tenu à Man, vendredi.

Dénommée le “blanchiment du manioc”, cette technique consiste à plonger les tubercules placées dans un panier perforé dans de l’eau chauffée à 65 degrés pendant 10 à 30 secondes, les étaler et laisser refroidir avant de les enfouir sous de la sciure dans le sol ou dans une caisse dont les fonds ont été tapissés de sciure. “L’eau au feu est autour de 65 degrés lorsque des bulles commencent à apparaître à la surface”, ont indiqué les techniciens, révélant qu’à cette température, les enzymes responsables du brunissement du manioc sont neutralisés et deviennent inactifs.

Cette nouvelle technologie de conservation du manioc a été mise au point par une équipe de chercheurs de l’UFR des sciences et technologies alimentaires de l’université Nangui Abrogoua, coordonnée par Dr Jean Tia Gonnety. Le projet a été co-financé par l’UEMOA et la BAD dans le cadre du projet d’appui à l’enseignement supérieur dans les pays membres de l’UEMOA (PAES-UEMOA) et exécuté dans les localités de Bonoua (Sud), Abengourou (Est) et de Man (Ouest).

Il s’agissait de relever un double défi, celui de la sécurité alimentaire et l’accroissement des revenus des producteurs de manioc, a indiqué Dr Gonnety, précisant qu’il fallait inventorier les variétés de manioc cultivées, les méthodes de conservation existantes et les contraintes des acteurs de la filière tout en maîtrisant les facteurs influençant la détérioration post-récolte chez les principales variétés de manioc cultivées en Côte d’Ivoire, améliorer ou générer des nouvelles technologies de conservation du manioc à l’état frais et tester et adapter ces technologies aux besoins des acteurs.

(AIP)

Gem/akn/kp