La situation au Burundi “très préoccupante” selon une mission de l’UA

Abidjan, 15 déc (AIP)- Une mission d’établissement des faits conduite au Burundi par la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples de l’Union africaine, du 7 au 13 décembre, juge “très préoccupante”, la situation dans le pays marquée par des violences de tout genre.

“Les constatations préliminaires de la délégation indiquent que la situation de violence est très préoccupante”, souligne notamment, dans leur rapport, les quatre commissaires envoyés.

Ceux-ci indiquent avoir  été notamment renseigné sur des cas “d’exécutions arbitraires et d’assassinats ciblés, des arrestations et des détentions arbitraires, des actes de torture, de suspension et de clôture arbitraire de certaines organisations de la société civile et de médias, etc”.

“Vendredi 11 décembre, l’éclatement d’un échange majeur de coups de feu, des explosions et des tirs pendant toute la journée ont entraîné une escalade de la violence et des violations des droits de l’homme”, relèvent-ils dans le rapport devant être soumis au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine.

La délégation, dans le document, se dit tout aussi préoccupée par des renseignements faisant cas de “personnes forcées à fuir leurs domiciles et le flux continu de réfugiés ainsi que les graves dommages sur des services publics tels que les écoles et les hôpitaux”.

Aussi, pour mettre un terme à l’escalade de la violence et dissiper les conditions ayant donné lieu aux violations des droits de l’homme et aux exactions, la délégation de la Commission africaine, a-t-elle formulé cinq propositions dont la 1ère insiste sur le fait que “la crise actuelle ne peut être résolue par l’usage de la violence”.

Les envoyés de l’UA  appellent, entre autres,  le gouvernement du Burundi à “s’assurer que tous les actes de violation des droits de l’homme fassent l’objet d’enquêtes et de réparations”. Et, à “initier d’urgence et immédiatement un processus destiné à mettre fin à la crise et à instaurer une paix durable au Burundi.

(AIP)

kg/ask