La RTI a des atouts pour faire face à la libéralisation de l’espace audiovisuel (DG)

Le DG de la RTI donnant sa conférence au campus 2 à l'amphi C de l'université Alassane Ouattara

Bouaké, 24 jan (AIP)- Face au défi de la libéralisation de l’espace audiovisuel en Côte d’Ivoire, la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) dispose avant tout de son personnel, de sa capacité à tirer les meilleurs revenus et a engagé des innovations a fait savoir, samedi à Bouaké, son directeur général, Amadou Bakayoko.

Le DG de la RTI s’exprimait ainsi lors d’une conférence qu’il a prononcée à l’occasion de la rentrée académique du département des sciences du langage et de la communication de l’université Alassane Ouattara.

Le directeur général de la RTI a souligné que son entreprise a réalisé des investissements dans le numérique, depuis quelques années, et est devenu un groupe multimédia fortement présent sur Facebook, YouTube, Twitter et l’Internet.

Des révolutions ont été introduites dans la gestion telles que le management par objectif qui permettra d’évaluer chacun des 600 agents de l’entreprise en fonction des objectifs préétablis, le renforcement des capacités du personnel en vue d’adapter leurs connaissances aux évolutions technologiques, la recherche permanente des meilleurs talents dans les métiers de la production, le journalisme et la technique.

En matière de production audiovisuelle, un concours de recherche de meilleurs jeunes scénaristes a été initié depuis deux ans. Deux lauréats ont été primés et leurs projets seront financés par des partenaires extérieurs. De plus, a annoncé M. Bakayoko, la RTI exporte des séries télévisées dans six pays et finance désormais des productions ambitieuses.

A l’en croire, l’entreprise audiovisuelle à capitaux publics prévoit l’amélioration de la qualité du contenu des programmes de la télévision et la radio pour l’adapter aux besoins des populations ivoiriennes mais, en plus, elle ambitionne de conquérir de nouvelles audiences au-delà des frontières ivoiriennes.

(AIP)

nbf/cmas