La persistance de la pêche clandestine dans les eaux maritimes ivoiriennes dénoncée

L’Émergence appelé à lutter plus efficacement contre la pêche clandestine

Grand Lahou, 18 jan (AIP) – Les populations de Lahou Kpanda (Grand Lahou, Sud, région des grands ponts) ont dénoncé samedi, la persistance de la pêche clandestine dans les eaux maritimes territoriales ivoiriennes par les bateaux de pêche étrangers.

A la faveur de la célébration de quatre pêcheurs portés disparus et retrouvés à San Pedro, l’un d’entre eux, Attawa Koffi, racontant leur calvaire, a dénoncé la poursuite de cette activité.

« Pendant que nous luttions en mer, un bateau de pêche asiatique nous a approchés. L’équipage nous a remis des vivres le samedi 09 janvier 12h 30. Nous leur avons ensuite demandé de nous aider à regagner la côte car nous étions perdus. Nos interlocuteurs ont refusé de nous accorder cette aide sous prétexte qu’ils ne voulaient pas d’ennuis avec les autorités ivoiriennes. Nous avons compris qu’il s’agissait de pêcheurs clandestins dans l’espace ivoirien et nous n’avons plus insisté », a-t-il rapporté.

« Dans la nuit du samedi, nous avons aperçu une embarcation traditionnelle de pêche à moteur qui nous a récupérés pour nous remettre aux autorités portuaires de San Pedro”, a-t-il ajouté.

La marine ivoirienne s’est équipée deux navires, l’« Émergence » et « Le bouclier », dans le cadre de la lutte contre la piraterie, la pollution et la pêche illégale.

(AIP)

rk/aaa/akn/kam