Côte d’Ivoire/ La paix sociale menacée dans le canton Toubaco à Touba

Touba, 21 mai (AIP)- Un projet d’installation d’un chef de canton dans le village de Gouékan localisé dans le canton Toubaco qui a déjà un chef menace la paix sociale dans cette partie du département de Touba. Le canton Toubaco, composé de 43 villages, a procédé à l’installation de son chef Diomandé Lanciné, le 7 janvier à Ganhoué. Gouékan projette d’installer le sien le 28 mai. Une situation que déplore celui qui est considéré jusque-là comme le chef des Toubaco. « L’on ne peut créer un canton dans un canton. C’est ce que veut faire le chef du village de Gouékan, Diomandé Mamakessé. Il veut ainsi fouler au pied nos traditions », a-t-il signifié, un brin désolé, rappelant un pan de l’histoire de la communauté. « Le canton Toubaco a toujours existé...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.