La mobilisation des parents d’élèves autour de l’école souhaitée à San Pedro

la mobilsation des parents d'élèves autour de l'école souhaitée

San Pedro, 19 déc (AIP) – La conférence publique sur le thème du rôle et de l’importance des Comités de gestion des établissements scolaires publics (COGES) dans le système éducatif ivoirien a été l’occasion pour la section de San Pedro du Réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous (RIP-EPT) de relever l’indispensable mobilisation des parents d’élèves pour permettre à ces comités de remplir convenablement leur mission d’appui à l’école.

Le vice-président local du RIP-EPT San Pedro, Béhouli Gaston, et le maire adjoint Ben Siaka ont invité les parents d’élèves à “s’approprier cet important outil de promotion de l’école”. Selon Béhouli, l’initiative de la tenue de la conférence répond à l’objectif de sonner la mobilisation autour de l’école, afin “d’avoir un système éducatif de qualité, inclusif, démocratique et accessible à tous”.

Le conférencier Fofana Seydou, conseiller COGES de l’inspection d’enseignement primaire de San Pedro, ainsi que les responsables des COGES de San Pedro ont déploré le manque d’implication des parents d’élèves dans la gestion des COGES et leur absence au différentes réunions, des AG de ces comités, alors que, notent-ils, “c’est un cadeau de l’Etat aux parents d’élèves pour leur permettre de mieux s’impliquer et veiller au bon encadrement de leurs enfants dans les écoles”.

En raison du désintérêt des parents d’élèves, a-t-on expliqué, les COGES qui devraient fonctionner sur fonds propre, tiré des cotisations exceptionnelles des parents d’élèves, arrivent de moins en moins à remplir leur mission qui, a-t-on souligné, n’est pas de construire des bâtiments ni équiper les écoles, des prérogatives qui, dit-on, sont laissées aux collectivités locales.

Fofana Seydou a expliqué que les COGES créés en 1995 sont un “instrument de protection des droits de l’enfant, de cohésion sociale, du développement de l’école, de démocratie et de bonne gouvernance” Ils ont également en charge, entre autres, l’entretien courant des infrastructures scolaires publiques et la sauvegarde du patrimoine et environnement des établissements scolaires.

(AIP)

Jmk/kp