La Grèce accepte finalement la participation du FMI au 3ème Plan d’aide

Abidjan, 15 jan (AIP)- La Grèce a accepté finalement la participation du Fonds monétaire international (FMI) au 3ème plan d’aide, alors que le  Premier ministre grec,  Alexis Tsipras, estimait publiquement que son pays pouvait se redresser sans faire appel au FMI.

Toutefois, l’institution n’a toujours pas indiqué qu’il s’engageait dans ce troisième plan d’aide. Le FMI a d’abord posé des conditions à son retour, à savoir que les budgets annuels grecs restent dans l’épure jusqu’en 2020,  la réforme des retraites soit  lancée et que le paquet de réformes tous-azimuts adoptées soit effectivement mis en œuvre.

L’institution internationale s’est toujours montrée inflexible sur la nécessité des réformes en Grèce. Cependant,  pour les tenants de la rigueur de l’Europe du Nord tels que  l’Allemagne,  les Pays-Bas et la Finlande, sa participation au programme d’aide à la Grèce est un gage de leur mise en œuvre.

(AIP)

sdaf/akn/cmas