La Côte d’Ivoire veut diversifier ses sources de financement à travers le Sukuk (DG Trésor)

DG du Trésor public

Abidjan, 16 déc (AIP) – Le directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Koné Adama, a indiqué qu’à le Sukuk, l’Etat de Côte d’Ivoire veut diversifier les sources de financement de l’économie nationale et élargir la base de ses investisseurs.

L’Etat de Côte d’Ivoire, à travers le Trésor public, a lancé depuis, le 20 novembre, une opération de levée de fonds par appel à l’épargne fonds commun de titrisation de créances, dénommée « Sukuk Etat de Côte d’Ivoire 5,75% 2015-2020 ». Cette opération qui prend fin le 21 décembre, s’inscrit dans le cadre normal des interventions de l’Etat de Côte d’Ivoire sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Le lancement du premier Sukuk ivoirien, pour un montant de 150 milliards de FCFA, constitue la première tranche d’un programme visant à mobiliser 300 milliards de FCFA sur la période 2015-2020.

“Cette nouvelle politique du Gouvernement, en matière de gestion de mobilisation de ressources, va non seulement soutenir davantage la croissance économique grâce à une augmentation du niveau des investissements à partir de l’émission de Sukuk, mais faire de la Côte d’Ivoire un émetteur de référence susceptible d’aller au-delà de la sous-région”, a commenté M. Koné Adama.

Pour le premier responsable du trésor public, la Côte d’Ivoire s’est résolument engagée sur le chemin irréversible du développement avec l’objectif de l’atteinte de l’émergence à l’horizon 2020 tel que fixé par le président de la République.

L’emprunt en cours est représenté par des titres de créances, à partir de 10.000 FCFA, sur lesquels sera servie une marge de profit annuelle de 5,75%. La souscription est ouverte aux investisseurs institutionnels et aux personnes physiques et morales sans distinction de nationalité ni de religion. L’Etat de Côte d’Ivoire a annulé l’opération d’emprunt obligataire de 130 milliards de FCFA qui devrait être lancée au cours de ce mois de décembre, souligne-t-on.

(AIP)

Kkf/kp