La Côte d’Ivoire invitée à relever le défi de la croissance partagée (Banque Mondiale)

Le Président Alassane Ouattara (Ph. Archives)

Abidjan, 17 déc (AIP)-Le gouvernement ivoirien doit relever le défi de la croissance partagée dans les prochaines années, préconise la Banque Mondiale dans son rapport annuel sur la situation économique du pays présenté jeudi à l’Auditorium de la Primature, à Abidjan-Plateau.

Le directeur des Opérations de l’institution en Côte d’Ivoire, Pierre Laporte, a plaidé pour la création d’emplois, surtout de qualité, une question centrale pour les pays émergents, car a-t-il poursuivi, la baisse de la pauvreté est importante pour parvenir à une croissance accélérée et une à une  stabilité du pays.

Revenant sur les chiffres du marché de l’emploi, M. Laporte a révélé que le nombre de travailleurs, en ce moment de l’ordre de 14 millions en Côte d’Ivoire, connaitra une hausse pour atteindre les 22 millions d’ici à 2025, alors que le taux des travailleurs actifs sans emploi est seulement de 7%, selon les mêmes statistiques.

En réponse aux perspectives de ce rapport, le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a indiqué que le gouvernement est conscient de trouver des « solutions pérennes » au problème de l’emploi et que le défi, fut-il « grand » pour son équipe, n’est pas « insurmontable ».

La Côte d’Ivoire, avec un Produit intérieur brut (PIB) d’environ 9%, est aujourd’hui classé parmi les 10 meilleurs pays réformateurs au monde, rappelle-t-on.

(AIP)

fmo/akn/kp