La Côte d’Ivoire disposée à contribuer à l’avènement d’”un monde plus humain” (Alassane Ouattara)

Le président de la République, Alassane Ouattara

Abidjan, 05 janv (AIP)- Le président de la République, Alassane Ouattara, recevant, mardi, les traditionnels vœux du nouvel an des corps constitués a réaffirmé, lors de sa rencontre avec le corps diplomatique, l’engagement de son pays à jouer pleinement sa partition quant aux efforts entrepris au niveau global pour garantir des conditions de vie meilleures, pour “un monde plus humain”.

“La côte d’ivoire entend prendre toute sa place dans la résolution des grands défis contemporains en apportant sa contribution à la construction d’un monde meilleur, plus juste, plus humain et plus pacifique”,  a déclaré M. Ouattara, se félicitant des acquis enregistrés par son pays dans la voie de la reconquête d’une vie diplomatique “classique”.

Il s’est félicité des récentes décisions du conseil de sécurité de l’ONU relative à la levée totale de l’embargo sur les diamants et la levée partielle de l’embargo sur les armes légères qui jusque-là pesaient sur la Côte d’Ivoire. Il a également promis  la poursuite par son gouvernement de ses efforts pour “la levée totale de toutes les sanctions, afin de revenir dans un avenir très prochain à des relations classique d’un pays en paix avec notre organisation commune des Nations Unies”.

Concernant la lutte engagée au niveau global contre le terrorisme, la piraterie maritime et contre toutes les autres formes de criminalité transfrontalière, le Président Ouattara a promis la poursuite et le renforcement de la reforme du secteur de la sécurité engagée par son pays qui selon lui tout en favorisant l’avènement d’une paix durable au niveau local permettra à la Côte d’Ivoire  de tenir sa place dans les initiatives globales  visant à parvenir à un monde plus sûr.

Pour ce qui est de l’immigration clandestine le chef d’Etat ivoirien a appelé tout comme il l’avait fait  lors du sommet mondial tenu en novembre 2015 à Malte à  plus de “solidarité” et de “responsabilité” de l’ensemble des Etats du monde pour venir à bout de ce fléau, encourageant des réflexions dans un cadre concerté entre   africains et européens afin d’en cerner les causes profondes.

Le doyen du corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire, Mgr Joseph Spiteri, souhaitant auparavant une “bonne année” au Président Ouattara, s’est pour sa part félicité du retour à une paix définitive en Côte d’Ivoire, mais aussi du retour du pays sur la scène internationale “où il a repris toute sa place”.

(AIP)

kg/akn/tm