La communauté internationale demande une ouverture immédiate du dialogue au Burundi

Abidjan, 15 dec (AIP)- La communauté internationale a demandé lundi à Bruxelles, une ouverture immédiate du dialogue avec toutes les parties au Burundi  en vue de mettre un terme à la violence.

« Nous travaillons actuellement avec les membres de la Commission pour aider à mettre fin aux violences. Nous sommes en contact avec la direction de l’Union africaine pour faciliter le dialogue au Burundi mené par la région elle-même et nous prévoyons aussi un support financier pour soutenir ce dialogue afin qu’il commence immédiatement et c’est urgent parce que nous devons mettre un terme à la violence », a déclaré la haute représentante pour la politique étrangère de l’union européenne,  Federica Mogherini, à l’issue de la réunion des 28 ministres des affaires étrangères de l’union européenne.

Cette demande est appuyée par l’Union africaine, qui se dit extrêmement préoccupée par la situation à Bujumbura, réitérant ses injonctions à un dialogue inclusif.

La communauté a demandé par ailleurs, l’ouverture d’une enquête « sérieuse et indépendante » sur les affrontements de ces derniers jours qui ont fait au moins 87 morts afin que leurs responsables puissent être identifiés et rendent compte de leurs actes.

(AIP)

sdaf/ask