La Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma portée sur les fonts baptismaux

Abidjan, 23 juin (AIP) – Les ministres de la Culture, de la Jeunesse et des Sports des États membres de l’Union africaine (UA) ont créé ce jeudi, la Commission africaine de l’audiovisuel et du cinéma (AACC), en tant qu’institution spécialisée de l’UA chargée de la promotion de l’évolution rapide de l’industrie audiovisuelle et cinématographique africaine. La création de la Commission est le résultat des efforts concertés menés par le Gouvernement de la République du Kenya, la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI), la Commission de l’Union africaine et les principaux pays producteurs de films dont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, le Ghana, le Mali, le Nigeria et au Zimbabwe...
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de AIP.CI même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité.