La CMU rassure les fonctionnaires de Bangolo sur la collaboration avec la MUGEFCI

Le président Alassane Ouattara s’enrôlant à la CMU (Ph. archive)

Le président Alassane Ouattara s’enrôlant à la CMU (Ph. archive)

Bangolo, 15 jan (AIP) – Le coordonnateur régional de la Couverture maladie universelle (CMU), Bagnon Achille, a rassuré les fonctionnaires de Bangolo sur la collaboration entre sa structure et la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (MUGEFCI), les exhortant à souscrire massivement pour le démarrage effectif du projet.

Lors d’une rencontre d’explication sur les prestations de la CMU, jeudi au Lycée moderne de Bangolo, Bagnon Achille a expliqué le principe de fonctionnement de la structure. Il a rassuré les fonctionnaires qui déploraient le manque de coopération entre la MUGEFCI et la CMU que des réflexions sont en cours pour le règlement de toutes les questions concernant cette collaboration.”L’important pour l’instant, reste l’enrôlement immédiate de tous les Ivoiriens afin que la CMU puisse effectivement démarrer”, a-t-il affirmé, invitant les populations à participer à l’opération.

En fin décembre, lors d’une assemblée générale de la MUGEFCI à l’Amphithéâtre C de l’Université Nangui Abrogoua à Abidjan, en présence des délégués élus de la structure, le PCA Soro Mamadou a rassuré les mutualistes sur l’unicité du prélèvement. “Avec l’architecture qui est en train d’être montée, il s’agira de faire passer la cotisation à 4%, et la MUGEFCI paiera pour chacun des adhérents, pour leurs épouses, leurs enfants et leurs ayants droit, la cotisation qui sera donc reversée à la CMU, il y aura donc un seul prélèvement. La MUGEFCI va continuer son fonctionnement optimum malgré tous ces chantiers ouverts”, avait promis M. Soro.

En mars 2014, l’Assemblée nationale a voté la loi instituant la CMU, un système obligatoire de couverture du risque maladie au profit de toutes les populations résidant en Côte d’Ivoire, rappelle-t-on.
(AIP)
jn/ik/cmas