Jeux de la Francophonie 2017/ Un immense défi de célébrer la paix et la cohésion sociale retrouvées en Côte d’Ivoire (Duncan)

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan (Ph. d'archive)

Abidjan, 28 jan (AIP) – Les 8è jeux de la Francophonie qui se dérouleront en juillet 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, représentent un immense défi pour le pays qui aura l’occasion de célébrer la paix et la cohésion sociale retrouvées, a affirmé mercredi, le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, lors de la cérémonie de dévoilement de la mascotte de l’évènement, au Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville.

 
« L’organisation de ces jeux représentent un immense défi vu les obligations qu’elle pose à notre pays. En dehors des trois valeurs de solidarité, de diversité et d’excellence, nous voulons que ces jeux soient l’occasion de célébrer la paix et la cohésion nationale retrouvée », a déclaré M. Duncan, par ailleurs président du comité de pilotage desdits jeux.

 
Selon le Chef du gouvernement ivoirien, le comité qu’il dirige sous la houlette du président de la République, Alassane Ouattara, s’attèle à donner force, forme et corps à leur démarche dans la mise en œuvre des meilleures stratégies afin ces jeux en terre ivoirienne soient « cette grande messe joyeuse de la jeunesse » attendue de tous les 80 pays de l’espace francophone.

 
Il a salué la signature de l’accord tripartite Comité national des jeux de la Francophonie (CNJF), Comité international, partenaires du privé car ces jeux sont aussi l’occasion pour le gouvernement de « bâtir un projet structurant de développement économique et social dans la vision du Chef de l’Etat, de donner à la Côte d’Ivoire, « l’image d’un pays en plein essor, porteur de grandes espérances pour les populations ».

 
Le Premier ministre Duncan espère qu’avec l’implication de tous les patriotes, ce défi pourra être relevé pour donner un signal fort au monde entier qu’après une décennie de « grave » crise, « la Côte d’Ivoire, terre d’espérance, pays de l’hospitalité et modèle de l’espérance promise à l’humanité est de retour ».

 
La mascotte des 8è jeux de la Francophonie est un éléphant paré aux couleurs nationales. Il a été baptisé « Farot » pour traduire la gaieté et le bonheur que l’évènement international procurera aux 4 000 jeunes attendus à la fête sportive et culturelle, souligne-t-on.

(AIP)

fmo/kam